Brève histoire de l’hypnose

Communément, l’hypnose est définie comme un état de conscience non ordinaire (la conscience ordinaire étant l’état habituel de nos perceptions).

Brève histoire de l’hypnose

1- Origines en Inde, Egypte et Grèce

La plus ancienne source écrite relative à l’usage de l’hypnose comme outil thérapeutique est un livre en sanskrit : Les Lois de Manu, qui décrit (entre autres) différents états de transe hypnotique. Le yoga nidra, pratique indienne, s’apparente à l’hypnose.

L’hypnose était également utilisée en Egypte (le Papyrus Ebers, datant de1500 avant Jésus- Christ, l’atteste) et en Grèce dans des « temples du sommeil », pour soigner avec des suggestions hypnotiques.

2- Franz Anton Mesmer et le « Magnétisme Animal»

Franz Mesmer (1734-1815), un médecin d’origine autrichienne, a utilisé ce qu’il appelait le « magnétisme animal » ; cette expression désigne une force, une énergie particulière qui habiterait les corps des humains et des animaux, qui peut être dirigée pour générer un état hypnotique.

3- Abbe Faria

Au début du 19ème siècle, un prêtre Indo- Portugais, l’Abbé Faria, a introduit en France des techniques d’hypnose d’origine indienne. A la différence de Mesmer, Faria clame que l’état hypnotique est généré par le mental du patient, par ses attentes et par sa coopération, en réponse aux suggestions qui peuvent lui être faites. Son travail a grandement inspiré Emile Coué et M. Schultz.

4- Le Marquis de Puységur et le « somnambulisme »

Le Marquis de Puységur, qui fut élève de Mesmer, a le premier décrit le somnambulisme, et l’a relié à un état d’hypnose.

5- Les débuts de la recherche médicale sur l’hypnose : James Braid

Appelé « le père de l’hypnose moderne », Braid a rejeté l’idée de Mesmer selon laquelle l’hypnose était provoquée par un magnétisme, une force magnétique. Selon lui, la transe est un processus physiologique. Ainsi, l’attention prolongée sur un objet fatiguerait certaines parties du cerveau et générerait la transe. Dans un premier temps, il a appelé ce processus « neuro- hypnose » puis, croyant que le sommeil était impliqué dans ce phénomène, il l’a rebaptisé « hypnose » (du nom Hypnos, le dieu grec du sommeil). Il a plus tard réalisé que le sommeil et la transe ne s’apparentaient pas, il a souhaité alors renommer cette dernière, mais le terme « hypnose » est resté.

6- Les débuts de la recherche en psychologie sur l’hypnose

Qans les années 1880, l’étude de l’hypnose est passée des chirurgiens aux professionnels de la santé mentale. Le chef de file de ce mouvement est le neurologue Jean- Martin Charcot (1825-1893), qui a utilisé l’hypnose pour traiter l’hystérie. (Freud, élève de Charcot, s’est aussi initié à l’hypnose, mais l’a rapidement délaissée).

Pierre Janet, un autre élève de Charcot, a élaboré la théorie de la dissociation.

Ambroise- Auguste Liébault (1864-1904), quant à lui, a souligné le premier la nécessité de la coopération entre l’hypnotiseur et le participant, (la nécessité de créer un rapport). Il a également montré l’importance de la suggestibilité dans la genèse de l’état hypnotique.

Emile Coué, Johannes Schultz (auteur du training autogène) ont popularisé des principes de transe hypnotique et d’auto- suggestion.

7- Histoire récente

L’utilisation de l’hypnose dans le traitement des névroses et dans ce qui est aujourd’hui appelé le syndrome de stress post- traumatique.

8- Innovations majeures dans la pratique de l’hypnose : Milton Erickson

M. Erickson révolutionne la pratique de l’hypnose en introduisant « l’hypnose permissive », et un langage hypnotique spécifique. Il ne théorise pas sa pratique, et sa conception de l’inconscient diffère grandement de celle de Freud. Pour M. Erickson, l’inconscient est une entité psychique bienveillante, notre « guérisseur » intérieur, une source de ressources auxquelles il est possible d’accéder en état de transe hypnotique…

Les travaux de M. Erickson ont été repris et approfondis par certains de ses élèves : Zeig, Rossi, Yapko…

Hypnose

L’hypnose : un phénomène naturel, quotidien…

Thérapie EMDR


Au titre d’un suivi psychothérapeutique, je peux accompagner les adultes, enfants et adolescents.

Complément thérapeutique

J'utilise conjointement avec l'hypnose ericksonienne la PNL et d'autres outils thérapeutiques.

Développement personnel - Coaching

Si vous souhaitez mieux vous connaître et ou développer votre potentiel (intellectuel, physique, psychique)

Retour haut de page